Internet au service du dialogue

Internet, et plus encore depuis qu’il s’est mué en web 2.0, est un formidable moyen de réinstaller les citoyens dans une démarche active et participative. A l’heure où un certain nombre de citoyens exprime des critiques sur la capacité du personnel politique à entendre leurs aspirations il est un outil de dialogue et d’échange. Je crois profondément aux vertus de cette e-démocratie qui nait sous nos yeux et qui bouleversera les rapports entre les citoyens et ceux qu’ils ont porté aux responsabilités.

C’est dans cet état d’esprit que j’ai souhaité que la ville de Melun se dote d’un réseau social qui lui est propre. Décidée à renforcer et à stimuler l’horizontalité des rapports sociaux la ville préfecture de Seine-et-Marne a lancé le 1er février dernier ma-résidence.fr. Cette plateforme est le réseau social de la vie locale, ouvert à tous les acteurs de la proximité (citoyens, gestionnaires d’immeubles, commerces, associations, parents d’élèves, mairie) à qui il est offert un ensemble de services dédiés.

Depuis que j’exerce des responsabilités j’ai pu saisir la difficulté de parvenir à tisser du lien social dans un milieu urbanisé où l’anonymat organise la vie en société. Melun est, mais c’est un mal qu’elle partage avec d’autres villes, traversées par des fractures : territoriales, économiques, sociales ou générationnelles. Dans une ville marquée par le multiculturalisme, comme l’est Melun, internet est assurément un outil de lutte contre le repli sur soi et la communautarisation des rapports sociaux. Le succès de ma-résidence.fr, avec plus de 2300 melunais inscrits aujourd’hui, illustre parfaitement ce besoin légitime de dialogue.

Nous ne pouvons encore saisir toute l’ampleur du changement qui s’opère sous nos yeux mais il est certain que l’interactivité que permettent les sites internet, les blogs, les réseaux sociaux où les applications pour Smartphones, modifie la distance qui auparavant séparait les citoyens des élus. Ce blog en est l’illustration puisqu’il permet aux melunais de s’adresser à moi sans intermédiaire. Je dois avouer mon enthousiasme devant cette possibilité de faire contribuer chacun à la dynamique du lien social et la vie de la cité. Cet outil est une renaissance, sous la forme d’une agora électronique, du marché d’antan où se faisaient les discussions et que l’on pensait définitivement dépassé.

Malgré cette révolution numérique en marche je ne suis pas de ceux qui pense qu’internet est la solution miraculeuse aux problèmes des citoyens. S’il permet d’entendre leurs inquiétudes seule la décision concertée et l’action politique effective permettent de transformer, de réformer et de moderniser un pays, une région ou une ville. Je ne crois pas qu’être actif sur internet dispense d’aller à la rencontre des habitants, de les écouter et d’échanger de vive voix sur des problèmes qui les touchent au quotidien.

Jamais les nouvelles technologies, quelque soit leur évolution, ne sauront remplacer la chaleur et les vertus d’une discussion dans les rues de Melun. Jamais non plus la présence sur internet ne dispensera au politique d’étudier ses dossiers, de les porter avec conviction et sérieux. Le web, je le crois, dois être une étape dans un cheminement qui doit amener les habitants à retrouver la passion de s’investir dans la vie de leur ville. Quel qu’en soit le cadre, quelle qu’en soit la motivation et quelle que soit la cause.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s