Pensées estivales

En début du mois d’août 2011 j’ai souhaité rédiger ces quelques lignes pour exprimer une pensée pour tous les melunais et les melunaises qui sont en vacances. Je n’oublie évidemment pas celles est ceux qui n’ont pas pu, ou trop peu, profiter d’un repos pourtant bien mérité. Pour ceux qui convolent vers des destinations soleillées, bien que temps soit peu clément pour les juilletistes, je leur souhaite d’excellentes vacances loin de l’agitation et du stress quotidien.

A ceux qui restent à Melun je les invite à découvrir, ou redécouvrir, notre ville sous un nouvel angle et à profiter du programme estival imaginé par les Services Municipaux. C’est l’occasion de se balader, de visiter et prendre le temps qui nous manque les onze autres mois de l’année. Dans les domaines touristique, culturel ou sportif la Ville de Melun est riche d’une ressource qu’on ne lui soupçonne pas. Découvrir Melun c’est être confronté à une surprise permanente sur son histoire passée et le futur qu’elle écrit déjà.

Je profite ici de l’occasion qui m’est donnée pour rappeler mon attachement à ce que les activités et les voyages ne soient pas interdits par manque de moyens. La preuve de cela est que depuis plusieurs années la Direction Jeunesse, Sports et Loisirs de la Ville de Melun propose de nombreuses destinations dans le cadre des Séjours Evasion réservés aux jeunes âgés de 12 à 17 ans. L’inégale répartition des ressources financières ne doit pas en plus induire une inégale connaissance du monde.

L’opposition municipale a fait de l’inégalité devant les prestations offertes par les Services Municipaux son cheval de bataille. Comme si être un élu de la droite républicaine interdisait d’avoir une politique sociale efficace et que les honnêtes gens sont forcément de gauche. Elle qui ne vote pas le budget, sans quoi l’action est impossible, se complait dans des leçons de morale sans effet. Au lieu de cela les melunais doivent savoir que l’équipe municipale est elle dans l’action et que nous réaliserons le programme pour lequel nous avons été élus.

Certains auront à souffrir des désagréments causés par les travaux de voirie que nous effectuons durant l’été. J’ai bien conscience de cela mais il s’agit là de la période la moins pénalisante du fait du ralentissement de l’activité. J’y vois moi le signe d’une ville qui change et qui se modernise. C’est l’occasion pour moi de remercier les Services Municipaux, et les entreprises locales, qui font un formidable travail toute l’année et qui le poursuive l’été pour rendre la vie plus facile et plus agréable aux melunais.

De la même façon les écoles maternelles et primaires de la ville font l’objet de toute notre attention en l’absence de leurs pensionnaires. Les élèves retrouveront ainsi à la rentrée des écoles passées entre les mains des menuisiers, des peintres et de tous les corps de métier qui s’y activent. Du nord au sud de la ville les artisans font le nécessaire pour finir les travaux avant la rentrée de septembre. La cadre de vie des élèves est un élément essentiel de leur bien être à l’école de la République et de leur réussite scolaire. Il ne doit jamais être négligé.

Pour en finir je ne pouvais pas ne pas évoquer la Rénovation Urbaine qui elle non plus ne prend pas de vacances. Le programme se poursuit sur les bases que nous avions annoncées et déjà nous engageons de nouveaux projets avec, par exemple, l’écoquartier de la Plaine de Montaigu. Le 12 juillet j’ai signé le Traité de Concession relatif à son aménagement ce qui marque le point de départ de la réalisation des 2500 logements, des équipements publics, des parcs et des commerces de proximité qui y sont prévus. Tout cela avec la farouche volonté de faire cohabiter l’urbain et l’humain.

Là encore il m’est insupportable d’entendre que l’écologie est un droit réservé à la gauche. L’équipe municipale mène au travail de fond sur le sujet avec, entre autres, son Agenda 21, son écoquartier ou son futur réseau de transport en site propre. J’avais moi-même pris une position claire, sur ce blog, contre l’exploitation du pétrole de Schiste. Preuve que notre opposition municipale bienpensante n’a pas le monopole des bons comportements. Pire, en refusant la voie de contournement elle accepte que 90 000 véhicules viennent tous les jours polluer les poumons des melunais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s