Les séniors une richesse pour notre ville

A l’heure où la crise économique touche les plus fragiles, et notamment les plus âgés d’entre nous, la famille doit être la cellule refuge. Mais certaines situations font que nos aînés se retrouvent seuls, isolés et en proie aux difficultés les plus grandes dans leur quotidien. Je pense que les collectivités territoriales doivent alors jouer un rôle pour accompagner, aider et protéger. Il me semble en effet que l’on peut mesurer le degré de modernité d’une civilisation à la façon dont elle s’occupe de ceux que le temps rend plus vulnérable.

Pour y parvenirla Municipalitéa envoyé à tous les séniors un Guide pratique qui offre un panorama des services quela Villede Melun propose aux plus de 65 ans. Celui-ci est l’outil que leur permet de trouver la solution pour face à une situation qui exige une intervention extérieure ou simplement lorsqu’un besoin particulier se fait sentir. Informatif et concret il apporte une réponse à leurs attentes sur tous les aspects de votre vie quotidienne et constitue un pont entre eux, la vie associative, les services dela Villeet les élus.

En cette rentrée de septembre j’ai également souhaité que paraisse un Melun Magazine spécial Sénior. Evidemment les séniors en sont les premiers destinataires mais il vise, au-delà, à montrer la vitalité dela Villeau service des plus de 65 ans. Le 11 octobre 2011la Villea également organisé le Salon des séniors àla Salledes fêtes de Melun avec 50 stands dédiés aux questions qui les préoccupent et des conférences sur les thèmes « sport, séniors, santé » et « Tranquillité séniors ». Deux sujets qui sont absolument primordiaux.

Dans une société où nous vivons mieux plus longtemps et ou certains profitent des faiblesses des plus fragiles il nous revient d’informer sur l’attitude à tenir. C’est le sens de ma démarche et de celle des services dela Ville.J’ai en effet toujours été guidé par deux idées qui structurent mon action au quotidien. La première est que l’âge de la sagesse offre des perspectives exceptionnelles d’épanouissement et la seconde est que ces générations sont un point de repère pour celles qui les suivent.

Je ne suis pas de ceux qui opposent les générations entre elles et je crois au contraire dans la solidarité. Il me semble qu’une évolution des modes de pensée est encore nécessaire pour que l’expérience et le savoir des séniors soient regardés comme un atout. Certes à l’approche de la soixantaine la force physique diminue mais les connaissances accumulées font plus que compenser. J’en veux pour preuve l’excellente productivité des séniors que je constate chaque jour dans les entreprises melunaises.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s