Un plan pour redynamiser le commerce melunais

La crise économique mondiale, la montée du chômage, la baisse du pouvoir d’achat et la crise de l’Euro sont autant de sujets qui préoccupent le monde du commerce. Chacun au niveau local peut sentir les conséquences réelles d’une crise qui, au départ, ne frappait que les marchés financiers. Avec sa contagion à l’économie réelle nous sommes confrontés à une problématique pour le moins complexe. Il nous faut enrailler ses conséquences alors même que nous savons pertinemment que dans un monde globalisé les solutions ne peuvent qu’être mondiales. Cependant, j’ai estimé avec Brigitte Tixier, mon adjointe en charge de la vie économique et du commerce, que nous devions accompagner l’action du chef de l’état, à notre niveau, en lançant une réflexion sur la redynamisation du commerce de proximité.

C’est ainsi que l’Espace Saint Jean accueillera le 26 janvier 2012 à 19h30 les 1ères rencontres du Commerce autour d’une thématique « Ensemble, construisons l’avenir du commerce de Melun ». J’y accueillerai Patricia Hazard, Présidente de l’union des commerçants UNICOM et Dominique Mocquax, Vice-Président Commerce dela Chambrede Commerce et d’Industrie de Seine et Marne. L’idée est d’inviter les artisans et les représentants des entreprises de services à discuter ensemble des actions à mener pour dynamiser le commerce local et le pérenniser dans les prochaines années. Car nous ne devons pas nous abriter derrière une crise financière qui fournit une excuse trop facile à la situation compliqué du commerce Melunais. Notre responsabilité est de faire un constat honnête.

La proximité avec Paris (25 minutes en train), le renouvellement sociologique de la population et la concurrence des grands centres commerciaux en périphérie sont d’autres explications, cette fois locale, de l’inquiétude des commerçants Melunais. Mais à côté de cela la ville de Melun possède de nombreux atouts : son cadre urbain, la diversité de ces commerces et de ses animations ou encore son rôle de ville préfecture. Conscients que l’ensemble de ces forces n’étaient pas totalement exploitées, j’ai souhaité, épaulée par les services dela Ville, mettre en place une action de redynamisation du commerce dans le cadre du Projet Urbain Oxygène initié en 2008. Le commerce est, outre un élément du développement économique du territoire et un réservoir d’emplois, un élément de la qualité de vie en milieu urbain, un facteur de cohésion sociale et d’attractivité du territoire.

C’est pour cela que la 1ère rencontre du commerce a été imaginée. Elle sera l’occasion pour les commerçants de recueillir des informations sur l’état du commerce Melunais, notamment au travers des études quantitatives et qualitatives menées depuis 2009 et surtout au travers des dizaines d’entretiens réalisés parla CCI avec les commerçants Melunais en 2011. Ce sera également l’occasion de rencontrer des experts nationaux de la consommation, qui pourront dégager les grandes tendances du commerce pour ces prochaines années. Enfin ce moment permettra de discuter avec des présidents d’unions commerciales qui dans d’autres villes françaises ont su mettre en place des actions génératrices de trafic et de chiffres d’affaires pour des commerces parfois dans des environnements difficiles.

Depuis plusieurs mois les commerçants de l’UNICOM, le Service Commerce dela Villede Melun, assisté des autres services de la ville, et dela CCI, ont mis en place un groupe de travail pour réfléchir en commun aux actions à mener pour doper le commerce. Ce plan d’action construit pour la période 2012-2015 prévoit une diversification et une répétition d’animations commerciales qualitatives, une reconquête de l’espace commercial, mais aussi des actions promotionnelles vigoureuses afin d’attirer les quelques 450 000 habitants de la zone de chalandise potentielle. Les premières actions tests, issues de ce plan d’action, ont déjà été menées en 2011. Cette réunion sera ainsi l’occasion d’en dresser un premier bilan au travers des chiffres recueillis chez les commerçants.

Mais surtout cette réunion doit permettre, par l’expression de chacun, d’associer les attentes, les envies et les savoirs faire au plan d’actions commun qui fera de Melun l’une des villes les plus commerçantes d’Ile de France. Je sais combien une ville attractive sur le plan de son commerce local le devient dans toute une série d’autres domaines et notamment combien elle attire de nouveaux habitants. C’est donc, au-delà du commerce, un enjeu pour l’ensemble de la ville. Nous devons avoir une véritable politique d’attraction envers les ménages dont le pouvoir d’achat leur permet de consommer et ainsi que faire vivre l’économie locale. Cette politique passe par la redynamisation du commerce de proximité mais également par la construction de logements de milieu de gamme, la stimulation de la vie associative ou encore par des services municipaux qui proposent une offre de services complète. C’est tout le sens de ma politique aujourd’hui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s