Le Bas de l’Almont redessiné

Depuis plusieurs semaines le bas de l’Almont connait de lourds travaux qui doivent s’achever en juin prochain. Cette opération vise à résidentialiser le quartier au niveau des rues Docteur Roux, Albert Gorge, Jean Moulin et Estienne D’Orves. Le projet porte sur deux îlots bâtis situés de part et d’autre de la rue Jean-Moulin, à proximité immédiate du ru de l’Almont. L’îlot « Albert Gorge », délimité par la rue Jean-Moulin au sud et la rue d’Estienne-d’Orves à l’est, constitué de six bâtiments propriété des Foyers de Seine-et-Marne pour cinq d’entre eux et de l’OPH 77 pour le dernier. Et l’ilot « Docteur Roux », délimité par la rue Jean-Moulin au nord et la rue du Docteur Roux à l’est, constitué de deux bâtiments, propriété des Foyers de Seine-et-Marne.

Ce projet urbain fait suite à une fine analyse des enjeux du site. J’ai souhaité qu’il réponde à quatre objectifs majeurs. Le premier d’entre eux est de mieux parvenir à différencier les espaces publics et privés afin de faciliter leur entretien sur le plan opérationnel et financier. Vient ensuite la volonté de rationnaliser l’offre de stationnement puis d’améliorer le système de stockage, de présentation et de collecte des ordures ménagères. Enfin il vise à adapter les espaces extérieurs aux usages des habitants avec la création d’espaces récréatifs, la sécurisation des espaces résidentiels et la prévention des conflits. Pour atteindre ces quatre objectifs j’ai estimé que la résidentialisation devait se faire en suivant quatre grandes lignes directrices.

La première est de réaliser une résidentialisation semi-ouverte, permettant d’organiser les flux piétons sans contraindre les usages existants, la seconde est d’organiser et de sécuriser le stationnement, la troisième est d’améliorer l’accessibilité aux pieds des immeubles, et la quatrième est de valoriser les accès au parc de Spelthorne et des cheminements existants. Grâce à la voie demi-lune sur le bas de l’Almont, voie nouvellement créée, les nouveaux îlots résidentialisés seront mieux desservir. La réalisation de la voie demi-lune coûtera au total 769 200 € TTC. La Ville aura à sa charge 576 000 € TTC, dont la partie assainissement financée par la CAMVS, et l’ANRU la financera à hauteur de 192 300 € TTC. Il s’agit d’’un axe essentiel.

Le principe de ce type d’opération de rénovation, que nous avons voulons être un « accompagnement résidentialisation », est de suivre le tempo opérationnel du bailleur afin de disposer d’aménagements qui soient en concordance les uns avec les autres. C’est dans cette optique que la Ville a travaillé de concert avec l’OPH 77 et Les Foyers de Seine-de-Marne dans le cadre d’un protocole foncier, qui clarifie la situation foncière et les responsabilités de chacun. Les bailleurs réaliseront eux l’aménagement des parcelles exclues du domaine public communal, et intégrer au domaine privé, pour que se distinguent parfaitement les espaces public et les propriétés privées. C’est tout le sens de la résidentialisation que de rendre lisible ce découpage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s