Le bernard l’hermite socialiste

Si je publie ce court billet c’est en réponse à celui publié par l’opposition municipale sur son blog au sujet du vif échange que j’ai eu avec Madame Enjalbert au sujet de l’hôpital. La presse locale s’était déjà fait l’écho le 30 mai de notre passe d’armes lors du Conseil municipal du 24 mai. Je n’y reviendrai donc pas plus longuement. En revanche ce qu’il est essentiel de souligner c’est que Madame Enjalbert, comme le candidat dont elle est la suppléante, a toujours critiqué ce projet que je porte avec d’autres, dont Jean-Claude Mignon, depuis 10 ans. Et cette attitude n’est pas étrangère aux difficultés que nous avons connues pour faire aboutir un dossier majeur pour Melun et le bassin de vie. Car s’il y avait eu une entente entre tous les élus locaux il est certain que nous aurions été plus entendus.

Maintenant que nous avons reçu un accord de l’Etat j’ai estimé que sa question, posée avec désinvolture et provocation, était déplacée. Car il est trop facile alors que nous sommes en pleine campagne électorale de surgir pour faire croire aux électeurs que ce succès est le sien. Tel un bernard l’hermite elle se glisse là où il fait bon être et pose sous les panneaux de construction ou devant l’hôpital pour montrer son engagement. Mais Madame où étiez-vous lorsque nous avons dessiné ce projet ? Où étiez-vous donc lorsque nous étions reçus par les Ministres de la Santé successifs pour défendre notre projet ? Il est trop aisé aujourd’hui de faire des annonces tapageuses pour créer la confusion auprès des électeurs alors même que l’Etat, par la plume de Xavier Bertrand, a annoncé le déblocage de 22 millions d’euros.

Après les 5 millions d’euros déjà accordés pour les études lourdes, ce nouvel apport apporte la preuve que ce projet n’est en rien remis en cause. D’ailleurs les 22 millions d’euros permettront de déposer, dans les mois qui viennent, le permis de construire. Comme je l’ai expliqué à de nombreuses reprises, d’où mon exaspération devant l’incapacité de Madame Enjalbert à le comprendre, le financement que nous attendons peut prendre une autre forme que celle d’une enveloppe globale. L’Etat peut, et c’est une solution que je défends, prendre en charge des annuités d’emprunt ce qui permettrait d’étaler l’effort financier qui lui est demandé. Les Melunais doivent savoir que je me battrai jusqu’à l’accueil du premier patient sur ce dossier du pôle hospitalier de Melun. Mon engagement ne s’arrêtera pas le 17 juin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s