Bienvenue à Patricia Astruc

Lors de la séance du 12 juillet dernier le Conseil municipal a élu à l’unanimité Patricia Astruc adjointe en charge de la sécurité, du stationnement et des risques majeurs. Je tenais à l’en féliciter. Je sais, pour l’avoir vu évoluer comme Conseillère municipale, combien elle a toutes les qualités nécessaires à l’exercice de cette fonction. Cette élection, fait rare en cours de mandat, fait suite à la démission de Marie-Liesse Dupuy pour qui j’ai une tendre pensée aujourd’hui. Cette dernière a fait un formidable travail pendant 4 ans sur des problématiques extrêmement complexes. Avec elle la Police municipale a pris un tournant et s’est engagée sur la voie de la professionnalisation.

De la même façon elle a pris à bras le corps la question du stationnement en ville avec des propositions fortes qui, pour certaines, se sont heurtées au manque de volonté du STIF ou du Conseil Général. Patricia Astruc le sait, elle devra elle aussi engager des bras de fer contre des élus, ou des administrations, qui n’ont pour prisme de lecture que la politique politicienne du clan ou du parti. Je sais combien ma nouvelle adjointe est éloignée de tout cela et regarde son mandat comme une manière de se mettre toute entière au service des citoyens. Je suis particulièrement fier qu’une femme de sa qualité intellectuelle et de sa probité morale soit à mes côtés pour moderniser Melun.

Les questions du prix du stationnement et du manque de place sont régulièrement brandies pour expliquer les difficultés du commerce de proximité. C’est là, je trouve, un faux problème. D’abord parce qu’il existe à Melun plus de places que de besoin puisque le taux de remplissage des parkings en œuvre n’est que de 60% à 70%. Pour ce qui est du stationnement sur la voirie nous y travaillons depuis de nombreuses années et j’en veux pour preuve les nombreuses requalifications réalisées dans le cadre de la Rénovation Urbaine. L’axe Avenue Patton-Rue-31ème RI-Rue Saint-Barthélemy est un superbe exemple de cette réflexion sur la place de la voiture immobile en ville.

En outre de nombreux projets transformeront le stationnement en ville. Je pense à la restructuration de la Place Saint-Jean, qui interviendra avec l’arrivée en 2014 du Tzen, ou au Pôle Gare sur lequel nous travaillons. Du côté des prix je conviens qu’ils peuvent être prohibitifs pour les catégories sociales les plus fragiles. C’est pourquoi nous avons mis en place plusieurs dispositifs pour réduire l’impacte financier du stationnement et ainsi ne pas faire de ce dernier un frein à l’achat dans les commerces de proximité. Nous avons ainsi créé les arrêts minutes, mis en place avec les commerçants Melunais l’heure offerte et avons rendu gratuit les parkings le premier samedi du mois.

La société Vinci Park, qui gère les parkings selon le contrat de concession que nous avons signé avec elle, est un partenaire de la ville. Les esprits chagrins qui regrettent qu’une société privée soit la gérante de ces parkings ne disent pas que sans elle jamais la ville n’aurait pu se doter de ces aires. Car la Ville de Melun ne peut, ni sur ses fonds propres ni par sa capacité d’emprunt, financer les travaux de construction de ce type d’ouvrage. Le partenariat que nous avons engagé avec Vinci Park est donc le meilleur des compromis puisque la Ville garde un œil attentif aux augmentations tarifaires. C’est ainsi que le Conseil municipal veille à ce qu’elles ne dépassent pas le taux d’inflation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s