Pour une France qui crée de l’emploi

En septembre 2011, lors de la précédente édition du Forum Melun Emploi et Avenir, j’espérais comme beaucoup que les tensions sur le marché de l’emploi s’atténueraient. Mais douze mois plus tard il n’en est rien. Les faillites, y compris d’Etats souverains, et les destructions d’emplois se sont succédées dans un climat de récession et de dettes impayées. Après la Grèce et l’Italie, c’est au tour de l’Espagne de flancher. La France connait elle aussi de graves difficultés notamment dans son secteur industriel où les plans sociaux, et les drames personnels qu’ils causent, se multiplient. Le gouvernement, à travers le très (trop) remuant Ministre du redressement productif, laisse à croire que l’Etat peut infléchir cette tendance en obligeant les entreprises à oublier leurs plans sociaux.

Il s’agit d’un mensonge quotidien car dans un monde concurrentiel et traversé par cette mondialisation qu’Arnaud Montebourg exècre les Etats sont impuissants. Le PS croit sans doute diriger la France du 17ème siècle barricadée derrière ses frontières et levant l’impôt pour renflouer les caisses lorsque celles-ci sont vides. Mais les mouvements de l’histoire, on peut le déplorer ou s’en réjouir, ont rendu poreuses les frontières et irresponsable d’agir comme si la France était encore un îlot imperméable. Les mesures prises par le gouvernement actuel vont à l’encontre des mesures prises par le gouvernement de François Fillon pour rendre les entreprises françaises compétitives. La suppression de l’exonération de taxes sur les heures supplémentaires ne créera pas d’emploi comme les 35h n’ont pas créé d’emploi. Il s’agit ici d’une réponse dogmatique, idéologique et politicienne.

Déjà l’année passée je ne pouvais que déplorer la rudesse d’un marché du travail intraitable quel que soit le niveau d’étude, l’expérience et le domaine d’activité. En cette rentrée 2012 le constat est identique et les chutes de gouvernements à travers l’Europe n’y changeront rien. Le système financier s’est nourri de sa propre folie et la société toute entière en paye aujourd’hui le prix. L’imprudence de certains, la cupidité des autres et le manque de courage politique de nombreux dirigeants nous ont conduit à devoir nous débattre avec des crises successives toujours plus agressives. Les Etats ne semblent pas en capacité de relancer la machine économique en créant de la croissance et sont pour l’heure condamner à construire des digues pour éviter la noyade du système économique.

Dès lors il appartient à chacun de proposer des solutions à son échelle pour réenclencher une dynamique vertueuse. Les communes doivent avoir un rôle à jouer dans ce grand concert. A Melun nous sommes pleinement conscients de ce qu’implique la recherche d’emploi sur la vie quotidienne. Pour accompagner les Melunais dans cette période délicate la Ville impulse depuis plusieurs années déjà une dynamique pour lutter contre les situations de chômage. Elle a été à l’origine, épaulée par ses partenaires habituels, d’une série de rendez-vous dont le succès est la preuve qu’une véritable attente d’accompagnement se fait sentir. En 2011, les milliers de visiteurs venus au Forum Melun Emploi et Avenir ont démontré qu’il existe des hommes et des femmes motivées en recherche de formation ou d’emploi.

La stigmatisation de ceux qui ne produisent pas de richesse pour le pays n’est pas une solution. Elle ne leur permettra jamais de retrouver l’estime de soi si nécessaire dans un monde concurrentiel comme le notre. Au-delà du seul aspect « recherche d’emploi » ce Forum se donne aussi pour mission d’informer sur l’orientation car notre pays souffre d’un déficit certain en la matière. Alors que des milliers d’étudiants vont se perdre sur les bancs de la faculté dans des filières sans débouchées nous manquons d’artisans et d’ouvriers. Melun, ville de commerce, avec une tradition des métiers de bouche et des savoirs-faires artisanaux, doit participer à la revalorisation de ces métiers essentiels aussi bien pour l’économie locale que pour le bien vivre ensemble. La ville préfecture assume, avec ce Forum Melun Emploi et Avenir, son rôle de capitale et de moteur économique en Seine-et-Marne.

Je vous donne donc rendez-vous le 27 septembre 2012 à la Salle des fêtes de Melun entre 9h et 18h pour rencontrer des professionnels et imaginer avec eux votre avenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s