L’emploi, une priorité

Derrière l’utilisation de termes pompeux pour qualifier le budget 2013, le Gouvernement s’apprête à faire subir aux Français une terrible cure d’austérité alors même que le candidat socialiste, François Hollande, désormais Président de la République, n’avait eu de cesse d’expliquer que la relance passait par la croissance et par la consommation des ménages. Or, en misant tout sur l’augmentation des impôts, le Gouvernement de Jean-Marc AYRAULT s’apprête à faire exactement le contraire.

En un sens, je me réjouis de la prise de conscience des socialistes français. Prise de conscience, qu’il faut toutefois pondérer puisque si le constat est juste, la manière d’y parvenir est aux antipodes de ce qu’il faudrait faire.

Au regard de la situation, deux axes s’offrent au Gouvernement. Le premier est de réduire le coût de fonctionnement de l’Etat afin de limiter la contribution des citoyens, déjà asphyxiés par les impôts. C’est ce que la droite et le centre avaient choisi de faire en réduisant de manière drastique le train de vie de l’Etat et en menant une lutte sans merci contre les fraudeurs. Le second est celle de faire payer directement les citoyens et les entreprises. C’est la voie que les socialistes veulent faire prendre à la France.

Je fais d’ailleurs le pari que les socialistes ne parviendront pas à atteindre l’objectif des 3% de déficit public rapporté au Produit Intérieur Brut en 2013. Les socialistes misent en effet sur un taux de croissance de 0,8%. Ce ne sera pas le cas, eux-mêmes le savent. En somme, les Français peuvent être inquiets car ce coup de massue que les responsables de notre famille politique avaient annoncé, aura des conséquences fâcheuses en termes d’emploi, à Melun comme ailleurs.

C’est dans cette optique que nous avons organisé le Forum Melun Emploi et Avenir le 27 septembre dernier. Cela a permis de mettre en relation les demandeurs d’emplois avec les entreprises. J’ai la conviction que les initiatives de proximité sont l’une des manières les plus efficaces dans la lutte contre le chômage. C’est dans cet esprit qu’avec toute mon équipe, j’ai cherché à innover afin d’apporter un conseil personnalisé à chaque demandeur d’emploi, à travers par exemple, un atelier relooking CV, les conseils d’un coach pour réussir son entretien ou pour réaliser un CV vidéo.

Les socialistes préfèrent proposer les emplois d’avenir, fac-similé des emplois-jeunes de Jospin. Si l’intention de départ est louable au premier abord, ce n’est qu’un palliatif mais en aucun cas, une solution durable.

Plus largement, le principal reproche que j’adresserais à François Hollande et à Michel Sapin, Ministre du Travail, de l’Emploi et du « Dialogue Social » (caractéristique de la novlangue socialiste) concerne cette obstination à ne pas vouloir réformer en profondeur le marché du travail. Certes, c’est un dossier long et difficile qui exige beaucoup de patience et de courage mais qui est fondamental. Il reste aux villes à tout mettre en œuvre pour maintenir les projets d’investissement qui seuls sont source d’emplois. Le Gouvernement leur en laissera-t-il les moyens ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s