Je ne ferai pas une campagne de caniveau

Lors du Conseil municipal du 11 juillet 2013, Monsieur Michel Dumesny, conseiller d’opposition, a souhaité interroger la majorité sur un certain nombre de points. Je ne conteste évidemment pas le droit à l’information du Conseil et j’aurais répondu de bonne grâce si la formulation des questions n’avait pas été si provocante et, disons-le, insultante.

J’ai donc répondu avec fermeté et La République de Seine-et-Marne, dans un article en date du 15 juillet 2013, s’en est fait l’écho.

Si la parole est libre en démocratie, je refuse, sous prétexte que des élections se profilent, que l’on abdique le respect que chacun se doit, d’autant plus au sein d’une instance républicaine. Ce n’est pas ma conception de la politique et je n’entends donc pas mener une campagne de caniveau !

Voici la réponse complète que j’ai adressée à Monsieur Michel Dumesny :

« Monsieur le Conseiller Municipal d’Opposition, 

            Avant de répondre, point par point, à vos questions insidieuses, malveillantes et inspirées par la méthode socialiste bien connue qui consiste à camoufler vos propres échecs économiques, sociaux, moraux, électoraux en enfumant les Français et plus particulièrement les Melunais de contre vérités, je rappellerai solennellement ceci au Conseil Municipal représentant de tous les Melunais :

            La majorité municipale que je conduis respecte la loi, toute la loi, rien que la loi. Je n’ai jamais été rappelé à l’ordre ni par le contrôle de légalité, ni par la Chambre Régionale des Comptes. La majorité est totalement transparente sur les comptes de la Ville, elle ne cache rien aux Melunais, ni les difficultés, ni les succès. Elle informe les Melunais sur l’action de la Ville dans tous les domaines et ne conteste pas à l’Opposition le droit de critiquer cette information, ce qu’elle ne se prive pas de faire.

            Venons-en maintenant aux interrogations de Monsieur DUMESNY. Le document des engagements et des actes n’est que le reflet de ce qui a été fait au cours des années et il est cocasse de reprocher au Maire de rendre des comptes à ses administrés. On aimerait parfois que les Socialistes et leurs alliés locaux rendent aussi des comptes sur ce qu’ils ont fait pour les Melunais au cours de ces six dernières années. 

            Quant au sondage, il s’agit et vous le savez pertinemment, non pas d’un sondage mais d’une enquête de satisfaction auprès des Melunais. Aucune question ne portait sur le Maire, sur sa personnalité, sa popularité, sa notoriété, etc.

            Pour ce qui est du bus, Monsieur DUMESNY, qui n’a pas beaucoup d’expérience municipale, ne peut pas se rappeler que ce bus est en place depuis dix ans maintenant. Il a été acheté à l’époque pour 1 500 €, n’a fait l’objet d’aucune transformation depuis, il sert chaque année à rencontrer les Melunais dans leur quartier et l’objectif de ces rencontres, c’est d’écouter les Melunais, de prendre en compte leurs doléances et d’essayer d’améliorer leur vie quotidienne.

            N’est-ce pas là le rôle du Maire et de tous les Elus en général ?

            Quant aux deux dernières questions, elles sont à la limite de la diffamation car il vous faudra prouver que les fonds publics de la Ville de Melun ont été utilisés pour de la propagande électorale ou pour vanter ce que vous appelez un « piteux bilan » mais c’est là votre opinion et vous pourrez admettre que cette opinion, j’en conteste le bien fondé.

            Vous utilisez le mot propagande et malheureusement, vous ne mesurez certainement pas que derrière ce mot, il y a surtout des pratiques de partis totalitaires, dont l’un de vos alliés, qui n’a pas hésité à manipuler les consciences, à déformer la vérité, à bâillonner la démocratie pour tenter d’imposer son idéologie à l’Europe et à d’autres parties du Monde.

            Utiliser ce mot pour qualifier la communication du Maire de Melun est non seulement une faute morale, Monsieur DUMESNY, mais une injure au démocrate que je suis.

            Enfin, vos jugements de valeur sur l’état des finances de la Ville dont vous ne connaissez visiblement pas la réalité me laisse sans voix et démontre seulement que vous n’avez qu’un seul objectif autour de cette table : dénigrer, dénigrer et toujours dénigrer. C’est court pour un programme électoral Monsieur DUMESNY.

            BEAUMARCHAIS disait « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ». C’est votre tactique. Personnellement, je ne ferai pas une campagne de caniveaux. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s