L’adjoint au Maire de Noisiel découvre Melun

Dans sa volonté de se faire connaître à tous prix, l’élu du nord de la Seine-et-Marne n’hésite pas à oublier ce qui l’arrange.

En visite sur l’Île Saint-Etienne, cœur historique de Melun, il n’a pas résisté au fait de dresser un bilan dramatique de l’action de la majorité, éclipsant volontairement certains faits pourtant bien connus des Melunais.

L’Île Saint-Etienne est l’un des lieux emblématiques de Melun et nous nous préoccupons évidemment de son avenir et de son développement. C’est pourquoi d’ailleurs, elle concentre sur un petit espace autant d’établissements et de structures qui sont des symboles de la Ville. La Collégiale Notre-Dame, dont nous fêtons le millénaire, et le Prieuré Saint-Sauveur, ont été rénovés récemment. L’Institut de Droit et d’Economie de Melun, antenne de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas, y a été installé en 1987 et nous continuons à développer son influence et son attractivité pour les Seine-et-Marnais, comme pour tous les Franciliens, par la signature en 2006, notamment, d’une convention avec l’agglomération Melun Val de Seine afin de financer de nouveaux locaux au centre Fréteau de Saint-Just, place Praslin, (cinq salles de cours, une cuisine, une salle de détente, un restaurant universitaire) inauguré fin 2007.

Et que dire de la médiathèque Astrolabe, fer de lance de la politique culturelle de Melun, qui fait plus que remplir ses objectifs. Inaugurée en 2004, c’est aujourd’hui un équipement phare de la Ville qui contribue grandement à son rayonnement, en attirant de nombreuses personnes extérieures à Melun, qui en profitent également pour faire les magasins.

L’Île Saint-Etienne, qui bénéficie déjà de deux cantonniers permanents et du passage de la balayeuse chaque semaine, va également pleinement profiter de la nouvelle politique de la Ville avec l’installation de plusieurs conteneurs enterrés rue Notre-Dame et rue du Franc- Murier. Outre le fait d’améliorer considérablement le cadre de vie en mutualisant les points de collecte, ce qui diminue le nombre de poubelles dans les rues et réduit les allers et venues des camions chargés de leur enlèvement, cette politique a également pour but de modifier les comportements en sensibilisant au tri sélectif.

Concernant les bords de Seine, l’aménagement et le traitement ont été réalisés par la Ville dans le cadre du projet « Atout-cœur ». Les anciens quais ont été pavés, du mobilier urbain, des bornes et des candélabres ont été installés afin de créer de chemins invitant à la promenade et à la détente. Des postes d’amarrage ont été conservés pour attirer les bateaux de croisière et ainsi constituer un port de plaisance. Ce sont ainsi plus de 15 000 m2 de berges qui ont été aménagés et près de 300 arbres ou arbustes qui ont été plantés.

Quant à la Place Praslin, de nombreux projets sont en gestation en pleine concertation avec les riverains: implantation de quelques logements de qualité en accession à la propriété, parking en sous-sol, esplanade sans voitures, commerces, aménagements des bords de Seine, passerelle vélo-piéton vers le boulevard Victor Hugo… Ces projets auraient dû être lancés en même temps que l’aménagement des terrains libérés par le Centre de détention.

Mais, et cela le délégué national du Parti Socialiste qu’est Monsieur Kalfon ne peut l’ignorer, tout a été stoppé par la décision de la nouvelle Garde des Sceaux, Christiane Taubira. Alors que trois ministres de la Justice successifs avaient acté la fermeture de cette prison au cœur de la Ville, le nouveau pouvoir socialiste a décidé qu’il n’y aurait aucune fermeture d’établissement. La création, entre autres, d’une résidence étudiante sur ce site devra donc être pensée ailleurs. Cette décision surprise du Gouvernement socialiste a retardé de nombreux projets d’aménagement pour l’Île Saint-Etienne et j’en suis, comme tous les acteurs concernés, très contrarié.

Cependant, mon équipe et moi-même travaillons déjà sur de nouvelles idées qui pallieront cette décision politique qui pénalise le réaménagement de notre cœur historique.

Je suis certain que l’adjoint au Maire de Noisiel n’a pas rappelé aux habitants et commerçants de l’Île Saint-Etienne ces vérités dérangeantes, dont il est pourtant comptable comme tous les responsables socialistes, préférant une nouvelle fois la vaine polémique aux propositions concrètes, dont son programme fait cruellement défaut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s