Sécurité et concertation

La sécurité, comme je l’expliquais dans un précédent billet, est le premier des droits car il permet l’exercice de tous les autres.

Aussi, j’en ai fait depuis longtemps une priorité absolue. Chaque jour, grâce à un point que j’effectue avec la police municipale et nationale, je me tiens informé de la situation à Melun. Aucun fait ne m’échappe et je connais parfaitement les problèmes spécifiques à chaque quartier de notre ville (infractions routières, incivilités, violences, tapage, trafics, occupation de halls…).

Je prends évidemment cette situation très au sérieux et c’est pourquoi je n’ai jamais hésité, malgré le contexte budgétaire très contraint que nous connaissons, à mettre les moyens pour assurer la sécurité et la tranquillité de tous les Melunais.

Depuis 2 ans maintenant, avec l’appui de la nouvelle adjointe en charge de la sécurité, Patricia Astruc, nous sommes passés à la vitesse supérieure : j’ai procédé à l’élargissement des horaires de la police municipale, qui travaille désormais de 7h à 2h du matin, afin qu’elle soit la plus présente possible pour la population et nous réfléchissons à une extension de cette présence; j’ai fait engager cette année 3 policiers municipaux supplémentaires et nous créerons de nouveaux postes l’année prochaine ; j’ai développé la vidéo-protection sur tous les quartiers de la commune avec 34 caméras déjà installées et 6 qui le seront très prochainement ; j’ai pris des arrêtés anti-mendicité et contre la consommation d’alcool et l’état d’ivresse sur la voie publique très stricts, dont les premiers résultats commencent à se faire sentir ; j’ai fait poser de nombreux coussins berlinois, et nous continuerons, afin de réduire les risques d’accidents de la circulation et forcer les chauffards à ralentir ; j’ai lancé, avec les bailleurs, une grande politique de résidentialisation des immeubles afin de lutter efficacement et durablement contre les squats des halls…

Toutes ces mesures n’ont qu’un but : restaurer l’autorité de la loi et assurer la sécurité de tous les Melunais.

Pour autant, des difficultés subsistent que la Mairie ne peut résoudre seule. C’est pourquoi, par exemple, après le nouveau cambriolage dont a été victime un commerçant du mail Gaillardon, mon équipe a immédiatement organisé une réunion avec les élus, les commerçants et la police nationale et municipale, afin que nous trouvions ensemble, dans la concertation, des réponses supplémentaires qui satisfassent les victimes de ces agissements.

C’est pourquoi, également, je suis intervenu auprès de la Préfète de Seine-et-Marne et du Ministre de l’Intérieur, pour obtenir leur soutien matériel. En effet, il est important de rappeler qu’en prenant en charge cette politique de sécurité, parfois couteuse, la Ville se substitue à l’État auquel incombe légalement la sécurité des biens et des personnes.

Je sais qu’après mes différentes demandes, des consignes claires ont été données par le Procureur de Melun à la police municipale et nationale. Il leur a été notamment demandé de procéder à de nombreuses constatations afin de pouvoir mettre en marche la machine judiciaire sur des bases solides et ainsi pouvoir obtenir des condamnations rapides.

Je ne lâcherai rien sur ce sujet capital.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s