Melun Cap 2020, retrouvez le site de campagne

Afin de suivre l’actualité de l’équipe Melun Cap 2020 que je conduis pour les élections municipales de mars 2014 à Melun, je vous invite à vous rendre sur le site http://www.melun-cap-2020.fr .

Vous pourrez y retrouver le bilan de l’action que j’ai menée lors de mon mandat 2008-2014, le programme et les propositions que nous formulons pour le prochain mandat, ainsi que les communiqués, tracts et articles de presse concernant la campagne de mon équipe Melun Cap 2020.

Retrouvez également l’actualité de la campagne sur Twitter avec le compte @MelunCap2020 et sur ma page Facebook (Gérard Millet) et celle de Louis Vogel.

Avec vous tous, avec Melun Cap 2020, une équipe pour une ville d’avance !

http://www.melun-cap-2020.fr

Publicités

Melun toujours en dynamique

Comme l’a constaté La République de Seine-et-Marne, de nombreux projets sont prévus dans le département et notamment à Melun et dans l’agglomération Melun Val de Seine.

Confirmant son rôle moteur dans l’agglomération et le département, en tant que premier pôle économique et d’emploi de Seine-et-Marne, Melun entend bien profiter du Grand Paris qui se dessine pour valoriser ainsi son territoire. C’est pourquoi j’ai lancé, avec l’agglomération, le projet du quartier « Centre Gare ». Nous allons y créer, à 25 minutes de Paris, un quartier d’affaires « nouvelle génération » : connecté, vivant et urbain avec 40 000 m2 de tertiaire, 3 000 m2 de commerces et des logements.

Il s’agit ici d’attirer les investisseurs et donc les emplois. Grâce à ce projet, dont les modalités seront décidées en concertation avec tous les acteurs (habitants, commerçants, élus locaux, entreprises de service public…), nous renforçons notre attractivité auprès des entreprises mais aussi en matière résidentielle et universitaire. Sur ce dernier point, l’aide précieuse qu’apportera Louis Vogel, ancien Président de l’Université Paris II Panthéon-Assas, déjà implantée sur l’Île Saint-Etienne, sera déterminante et c’est pourquoi j’ai souhaité qu’il participe pleinement à ce projet.

Malgré la situation économique nationale et le carcan que nous imposent les socialistes au pouvoir, nous travaillons déjà, avec Louis Vogel et l’ensemble de mon équipe, et en pleine coopération avec l’agglomération Melun Val de Seine, à la redynamisation de l’économie de Melun.

Nous construisons l’avenir et le quotidien des Melunais.

Lancement de ma campagne aux côtés de Louis VOGEL

Voici l’article de La République de Seine-et-Marne sur la conférence de presse que j’ai tenue mercredi 6 novembre pour le lancement de ma campagne pour les élections municipales de mars 2014.

Louis VOGEL et moi y avons présenté notre ticket et quelques grandes lignes de notre programme, notamment le développement de l’offre universitaire à Melun afin d’atteindre, à terme, les 10 000 étudiants.

Je suis très heureux que Louis VOGEL ait accepté de se joindre à moi pour ce nouveau mandat. Le ticket que je fais avec Louis VOGEL c’est d’abord l’histoire d’une rencontre, moi avec lui et lui avec Melun. Cela fait maintenant plus de 6 ans que je le connais.

Lorsqu’il était Président de l’Université Paris II Panthéon-Assas, il a fortement contribué au développement du centre universitaire de Melun, sentant, comme moi, le formidable potentiel de la Ville.

Comme il me l’a dit, Melun fut pour lui, à cette époque, une vraie découverte. Et très vite, il m’a fait part de son envie de s’investir pour l’avenir de Melun.

Aujourd’hui, plus libre de ses mouvements et de son temps, il a choisi de venir à mes côtés, sans arrière-pensées, sans plan de carrière, lui qui fut déjà au sommet comme Président de la Conférence des Universités.

Il sera l’image la plus emblématique d’une équipe largement renouvelée, moins de la moitié des membres de la majorité actuelle se représentant, qui accompagnera les Melunais dans leur quotidien et saura préparer la Ville pour ses défis futurs.

Il est très important pour nous que Melun préserve les Melunais de cette politique désastreuse menée au niveau national par le Parti Socialiste. Nous souhaitons notamment redonner du pouvoir d’achat aux Melunais.

Notre programme, que nous présenterons bientôt, sera résolument tourné vers l’avenir, afin de poursuivre le développement de Melun. Après le Musée de la Gendarmerie qui attirera des dizaines de milliers de touristes dans nos commerces ; après la construction du nouveau pôle hospitalier qui fournira à tous un haut niveau de soin et une disponibilité améliorée ; après l’amélioration des transports en commun, des conditions de stationnement et la création de pistes cyclables, et la réorganisation du pôle Gare, qui fluidifieront les transports et optimiseront les dessertes tant en terme d’amplitude horaire que de régularité ; l’avenir de Melun passera par le développement du pôle universitaire, en coopération avec l’agglomération, afin d’attirer les étudiants, les formations et les entreprises utiles à notre bassin de vie.

In fine, c’est l’emploi et le développement économique qui sont visés.

Notre programme sera également résolument tourné vers les Melunais : pour préserver leur pouvoir d’achat, nous nous engageons à ne pas augmenter les impôts pendant le mandat, ce qui a déjà été fait depuis 2009. Sécurité, propreté, culture, solidarité avec les plus jeunes, les plus âgés, les plus fragiles, handicap, éducation, sport, développement durable… Rien ne sera oublié.

Nous construisons l’avenir et le quotidien des Melunais.

2013-11-11 Millet-Vogel

Gérard MILLET – Louis VOGEL : Le ticket gagnant pour MELUN

Dans cinq mois, les 23 et 30 mars 2014, les Melunaises et les Melunais auront à choisir clairement l’équipe qui dirigera la Ville et l’Agglomération Melun Val de Seine jusqu’en 2020.

Gérard MILLET et Louis VOGEL ont décidé de former un ticket gagnant pour emmener une liste renouvelée, passionnée par MELUN et ses habitants, capable par son expérience, ses compétences mais aussi ses nouveaux talents, de dynamiser toujours davantage la Ville et l’Agglomération Melun Val de Seine, dans l’intérêt de tous.

Gérard MILLET, tête de liste, Maire depuis 2002, est connu pour son honnêteté, sa simplicité, sa proximité et sa parfaite connaissance de tous les dossiers melunais.

Louis VOGEL est Professeur de Droit privé, Avocat, ancien Président de l’Université PARIS II ASSAS dont un pôle est implanté à Melun depuis 1987 et qu’il a fortement contribué à développer. De 2010 à 2012, il fut le Président de la Conférence des Présidents d’Universités, le véritable porte-parole des universités françaises. C’est un homme d’envergure qui fait équipe avec Gérard MILLET et qui met son expérience au service de Melun pour prendre son relais et conduire la Ville et l’Agglomération sur la route de l’avenir.

Si les Melunaises et les Melunais leur accordent leur confiance :

Gérard MILLET conduira l’équipe, c’est la place qui lui revient tout naturellement.

Louis VOGEL sera son Premier Adjoint et le candidat de la Ville à la Présidence de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine.

Voir loin pour MELUN, au plus près des préoccupations et des ambitions des Melunais, sera la ligne de conduite de ces deux personnalités complémentaires. 

Autour de Gérard MILLET et de Louis VOGEL se constitue une équipe légitime, enthousiaste, pleinement investie dans la vie melunaise, riche d’expérience de terrain, ouverte sur le plan politique, fidèle aux valeurs républicaines, notamment celles de la Droite et du Centre :

La sécurité pour tous

L’éducation, le sport et la culture pour tous

Le développement économique et l’emploi

Le pouvoir d’achat

La solidarité entre tous les Melunais

Le développement durable, enjeu planétaire mais aussi local pour mieux vivre ensemble.

Avec leur équipe,

Gérard MILLET et Louis VOGEL proposent

L’alliance de l’expérience et du renouveau

La fidélité à leurs engagements politiques

Le respect des électeurs melunais

L’ambition de faire gagner les melunais en leur proposant un nouveau projet pour MELUN et l’Agglomération

Leur refus d’augmenter les impôts locaux et leur volonté de diminuer la dépense publique en associant tous les acteurs aux choix budgétaires.

Avec Gérard MILLET et Louis VOGEL

Les Melunais seront écoutés, respectés et associés à l’avenir de leur Ville 

Succès pour le Forum de l’Emploi

Hier se tenait au Gymnase Lespiat, le 3ème Forum de l’Emploi et de l’Avenir de Melun. Je m’y suis rendu une grande partie de la journée et j’ai pu constater le succès de cet événement. Même si les chiffres définitifs ne sont pas encore connus, je peux, sans trop m’avancer, annoncer que l’affluence fut bien supérieure aux années précédentes.

Certes, cette bonne nouvelle n’en est pas vraiment une, car cela signifie que le besoin en emploi est très aigu. Cependant, il faut y voir également du positif en ce sens que les demandeurs d’emploi ne restent pas inactifs et sont très intéressés par ce genre événements.

Tout au long de cette journée, accompagné de mon équipe, j’ai rencontré les entreprises de Melun et d’ailleurs venues proposer des postes. J’ai pu discuter avec elles du marché de l’emploi dans le bassin melunais mais aussi évoquer les difficultés que ces sociétés rencontrent tous les jours : impôts en forte augmentation, contraintes administratives, découragement de l’investissement… Même si bon nombre de ces entreprises tentent de s’adapter aux nouvelles mesures prises par le Gouvernement socialiste, force est de constater que les entrepreneurs se sentent écrasés et mal considérés, c’est peu dire, par cette majorité PS qui ne semble pas comprendre le monde entrepreneurial.FEM

J’ai également rencontré les demandeurs d’emploi, jeunes ou moins jeunes, venus en nombre à ce Forum. J’ai pu constater leur implication dans cette recherche d’emploi, certains n’ayant pas hésité à repérer les stands et les entreprises qui les intéressaient plusieurs jours à l’avance grâce aux plaquettes distribuées un peu partout par la Mairie.

Beaucoup d’entre eux m’ont remercié pour cette initiative, se réjouissant que la Mairie facilite les rencontres entre demandeurs d’emploi et entreprises, alors même que ça n’est pas une de ses missions premières. De même, certaines personnes venues sans but précis ont pu repartir avec des projets de formations professionnelles qui leur ont ouvert un nouvel horizon.

Ce contact humain, rendu plus facile par ce cadre moins officiel qu’un strict entretien, a favorisé des échanges plus constructifs entre les entreprises et les demandeurs d’emploi.

Je suis heureux que nous parvenions à aider ceux qui en ont besoin grâce notre politique volontariste.

Un bilan de ce Forum sera prochainement réalisé pour connaître l’impact réel qu’il a pu avoir sur l’emploi.

Interview avec La République de Seine-et-Marne

Retrouvez l’interview que j’ai donnée à la République de Seine-et-Marne, parue ce lundi 9 septembre 2013.

2013-09-09 Itw Millet

L’adjoint au Maire de Noisiel tente de montrer les muscles

Parti très (trop ?) tôt en campagne, l’adjoint au Maire de Noisiel en est déjà à recevoir des « personnalités » pour le soutenir.

Ainsi, samedi dernier, Nicole Bricq, ministre socialiste du Commerce extérieur, est venue apporter son soutien et donner quelques leçons d’économie. Bien mauvaise porte-parole au demeurant.

Première ministre de l’écologie du Gouvernement Ayrault et première ministre « déplacée » suite à un couac dont cette majorité socialiste a le secret, la voilà désormais au Commerce extérieur. Madame Bricq serait légitime pour parler d’économie si son incompétence notoire n’était pas régulièrement relevée par le monde patronal, les enseignants en économie et les magazines spécialisés, comme encore récemment dans Challenges.

Par ailleurs, il est assez risible qu’un ministre de ce Gouvernement s’arroge la vertu de la lutte pour l’emploi et pour le dynamisme économique à Melun ou ailleurs. En effet, depuis l’arrivée au pouvoir des socialistes, la France a connu plus de 300 000 chômeurs supplémentaires à 3,28 millions, record absolu dans l’histoire économique de notre pays. L’augmentation spectaculaire des impôts en 2012, en 2013 et celle prévue pour 2014, a considérablement réduit le pouvoir d’achat des Français et a cassé notre croissance, poussant le candidat devenu Président à revoir drastiquement ses prévisions de croissance à la baisse et ses prévisions de déficit à la hausse.

Loin de favoriser le commerce (extérieur ou intérieur), ce Gouvernement a remis en cause pour des raisons idéologiques le statut des auto-entrepreneurs, pourtant très créateur de richesses et pourvoyeur d’emplois. Pour ces mêmes raisons, il a refiscalisé les heures supplémentaires, pourtant très bénéfiques pour les classes moyennes et populaires qu’il prétend défendre. Pour ces mêmes raisons, il a créé la fameuse taxe à 75%, désormais payée par les entreprises, qui pousse de nombreux entrepreneurs à émigrer et de nombreuses entreprises à déménager leurs sièges sociaux, Publicis en est un récent exemple.

Enfin, Madame Bricq s’est permise lors de cette visite melunaise des remarques peu courtoises à l’encontre d’une conseillère municipale de la majorité. Cette attitude n’est pas digne d’un ministre en exercice et n’est pas du niveau de ses responsabilités.

A Melun, mon équipe et moi-même n’avons pas à rougir de notre bilan en matière d’emploi et de développement économique.

Bien sûr, comme partout en France, le chômage a augmenté. Mais il a augmenté moins vite, et c’est pourquoi la zone d’emploi melunaise, dont Melun est évidemment le centre névralgique, présente un taux de chômage de 8,4% contre 10,8% pour la moyenne nationale (chiffres INSEE, 1er trimestre 2013).

Ce chiffre est le fait d’un tissu économique dense et d’un secteur tertiaire performant qui a su résisté et qui résiste encore à la crise. Mais les actions que nous avons menées et que nous continuons à mener ne sont pas non plus étrangères à ce constat.

Nous avons utilisé tous les outils offerts par la précédente majorité et même par la nouvelle (notamment les contrats d’avenir), preuve de notre absence de sectarisme quand il s’agit des Melunais.

Pour aider à l’installation des entreprises à Melun, la Ville a utilisé le dispositif de la Zone Franche Urbaine dès 2004 et pour une durée de 10 ans. Grâce aux différentes exonérations (impôt sur les sociétés, sur le revenu, taxe professionnelle, taxe foncière…) que cette zone permet, ce sont plus de 200 entreprises qui sont venues s’installer à Melun, soit environ 10% du tissu économique melunais. Cette mesure a donc renforcé l’attractivité du territoire.

De même, fin 2011 a été inauguré l’Ecopôle Loïc Baron qui a pour but d’aider les entreprises à s’installer. Pour ce faire, elle propose des loyers attractifs et un pôle administratif. Preuve de son succès, en septembre 2013, 100% des locaux étaient loués.

Pour soutenir l’emploi, Melun recrute et accueille plus de 100 personnes grâce à divers contrats d’insertion professionnelle comme le Contrat Unique d’Insertion (ouvert à tous) et le Contrat d’Avenir (ouvert aux 16-25 ans). Dans cet esprit, la Mairie soutient les jeunes dans leurs cursus  et ouvre donc ses différentes directions aux apprentis issus de CAP, de BAC professionnels, de BTS mais aussi de diplômes de l’enseignement supérieur.

Enfin, comme j’ai déjà pu l’annoncer, la Ville organise pour la 3ème année le Forum de l’Emploi et de l’Avenir. Ce sont plus de 60 entreprises qui viennent proposer environ 2000 emplois à pourvoir rapidement dans la région pour la moitié d’entre eux. C’est un événement majeur qui suscite une forte attente de la part des demandeurs d’emplois et des entreprises qui reviennent chaque année plus nombreuses.

D’autres actions sont en lien avec l’attractivité et l’emploi mais peuvent en paraître éloignées. Ainsi, si je me suis tant battu pour que Melun obtienne le Musée de la Gendarmerie, c’est évidemment pour son rayonnement culturel national, mais c’est aussi pour son économie. En année pleine, ce sont des dizaines de milliers de touristes qui viendront à Melun par le rail, la route et l’eau afin de le visiter. Ce sont autant de touristes qui se restaureront, se promèneront et consommeront.

Ces actions en faveur de l’emploi et de l’activité économique doivent être poursuivies et amplifiées, c’est ce que je m’efforce de faire au quotidien